Repos

Anxiété,
Tu m’es trop familière,
Laisse-moi respirer,
Ne serait-ce qu’une seconde,
Un moment de répit,
Sans me demander,
Ce qu’elle fait,
Ce qu’elle pense,
Où me dirige-je.
J’ai le souffle court,
Épuisé, le regard vide,
Étendu dans mon lit,
Je n’arrive pas à dormir,
Un cauchemar éveillé,
Dans lequel je suis plongé.
Chaque seconde qui passe,
Mes yeux ferment de plus en plus,
Une écorce se forme,
Autours de mon cœur,
Jusqu’à l’étouffer,
Peut-être pourrais-je enfin m’offrir,
Un moment de répit.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

×
×

Cart